Partagez | 
 

 (Cara Delevingne) Born to be a larve.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Lun 16 Nov - 16:21





CARA DELEVINGNE
save me from myself

NOVA DIAZ
24 ANS - ANGLO-COLOMBIENNE - AU CHÔMAGE - CELIBATAIRE

J'avais dix-neuf ans lorsque mes parents m'ont foutue à la porte du domicile familial. J'avais rencontré quelqu'un, avec qui je me sentais vraiment bien et au bout de six mois je leur ai dit. Ils n'ont pas accepté ma relation, car, si je reprends leurs mots : "C'est contre-nature. Une femme, ça doit se marier avec un homme. Deux femmes ne peuvent pas s'aimer comme un homme et une femme." Donc j'ai été SDF de mes dix-neufs à vingt-quatre ans. J'étais d'une nature joviale, toujours partante pour faire plaisir à mes proches, avec beaucoup d'humour et de bienveillance. La rue m'a changé. Je suis devenue plus froide, plus renfermée sur moi-même et très méfiante, voire craintive. Enfin, ça, c'était pour les premières années. Avec le temps, j'ai fini par comprendre que pour survivre, il faut se battre. Un côté sombre de ma personnalité s'est développé et j'ai découvert qu'il m'arrivait d'être cynique, mesquine, menteuse, violente.
.Lorsque je suis à deux doigts de me mettre à frapper quelqu'un, je serre le poing droit et je le colle contre ma cuisse en le remuant d'avant en arrière. Je déteste le sport donc si vous me voyez faire ça, mettez-vous à courir et vous aurez toutes vos chances de vous en sortir. Dans mes excès de rage, je ne suis plus maître de moi-même et je suis capable de pulvériser quelqu'un sans m'en rendre compte.
.Repenser à ma vie d'avant m'arrivait très souvent, à mon arrivée dans la rue, mais j'ai fini par me persuader que la fille que j'étais avant n'avait jamais existé, que tous ces petits bonheurs passés n'étaient que des rêves.
.Je ne touche pas aux drogues dures, mais il m'arrive de fumer un petit joint lorsque l'occasion se présente, bien que, depuis que je suis au centre, elles se font rares.
.Concernant les charmants jeunes hommes qui auraient tendance à me vouloir dans leur lit, mes condoléances messieurs mais je ne suis pas intéressée. Peut-être que vos femmes auront plus de chance que vous pour m'avoir sous leurs draps.
MessCâline
Hello !  22
Alors moi c'est MessCâline, j'ai 22 ans, toutes mes dents, dix ans d'expérience dans le monde du RPG, & un amour inconditionnel de l'écriture. J'ai trouvé le fo' sur facebook, parce que Judi' a proposé un lien avec son futur DC à une demoiselle qui voulait un lien love avec une fille & vu que je recherchais un lien du même type, je me suis pointée ici & j'ai plus voulu repartir  14 Le contexte est vraiment chouette, ça change de tous ces city qui ne font jamais rien pour les intrigues etc donc je pense que je vais bien me plaire ici  21 Niveau disponibilités, j'ai un boulot, une femme & un chiot qui me prennent pas mal de temps, mais sinon je suis toujours dispo'  Razz Je passe tous les jours, même si je ne poste pas de réponse forcément, je suis une floodeuse intempestive donc attendes-vous à voir les messages des jeux monter d'un coup ! Bon, après je rp énormément aussi donc y'a un juste milieu hein, je ne suis pas juste là pour critiquer le vava de MVDD  
Voili voilou pour moi, sinon je suis une grande fan de Pokémon (je vous ai dit que j'avais 22 ans ?  32 ) & du mouvement Punk, j'adore Harry Potter, et en ce moment je découvre la série Vampire Diaries que j'apprécie pas mal. J'en suis à la fin de la saison 4 donc pas de spoils si vous voulez en causer svp  31



Dernière édition par Nova Diaz le Ven 20 Nov - 11:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Lun 16 Nov - 16:21


Un jour on est venus au monde
Depuis on attend que le monde vienne à nous.



Novembre 2010

« Une p'tite pièce m'dame, s'il vous plait ? Allez, soyez pas radine... Ah putain. Tous les mêmes, ces enfoirés de bourges ! »

La femme avait passé son chemin sans même nous jeter un regard, prenant soin de garder les yeux rivés sur le goudron glacé du trottoir. Ce même trottoir qui accueillait mon corps meurtri par la faim et le froid, que j'occupais depuis quelques semaines déjà. C'était également à cet endroit que j'avais fait la connaissance d'Andy, une jeune femme des rues qui m'avait pris sous son aile. Elle était un peu bourrue mais avait un cœur en or, enfin, du peu que je la connaissais. Une jolie blonde, grande gueule, qui n'avait pas froid aux yeux. Elle était dans la rue depuis quelques mois déjà et connaissait quelques combines pour s'en sortir, mais maintenant que nous étions deux estomacs à crier famine, les temps étaient un peu plus durs pour elle. Malgré ça, elle ne m'avait pas laissée tomber, au contraire, je m'estimais chanceuse dans mon malheur d'être tombée sur elle.

« Laisse tomber, on récolte jamais assez pour se payer un bon sandwich de toute façon. On crève la dalle et c'est pas avec des petites pièces qu'on va avoir de quoi manger. »

J'en avais plus qu'assez de cette situation. Depuis que mes parents m'avaient mise à la porte, qu'ils avaient renié toute forme de mon existence et qu'ils m'avaient clairement dit qu'ils ne voulaient plus jamais me revoir, j'avais faim. La rue m'avait accueillie à bras ouverts, mais c'était un engrenage sans fin, comme un piège qui s'était refermé sur moi sans que je ne puisse m'en dégager.
Nous étions invisibles aux yeux du monde. C'est comme si le terme « sans domicile fixe » était synonyme de « sans identité ». Je n'étais plus personne. Parfois, il m'arrivait même de me demander si j'avais déjà été quelqu'un. Ces longues journées à mendier pour des centimes remettaient toute ma vie en question, me laissant amplement le temps de ressasser tout ce qu'il s'était passé jusqu'alors.

Les pensées négatives m'envahirent, comme bien trop souvent à mon goût et les larmes se mirent à rouler sur mes joues, rosies par le froid.

« Eh, eh, eh, Nova, reprends-toi. Faut tenir le coup, ma belle, allez. » Andy me pris dans ses bras et me serra fort contre elle, contenant mes soubresauts, comme à chaque fois que je craquais. « J'en peux plus, And'. J'en peux plus, je préfère mourir plutôt que continuer comme ça... », « Dis pas de conneries, tu vas t'en sortir... » C'était effrayant d'entendre ce genre de phrase, dépourvue de toute tonalité d'espoir. Elle disait ça comme ça, juste par fatalité. Et je le savais. Elle était dans la rue depuis plus longtemps que moi et nous en étions au même point, alors que je venais de débarquer. Il n'y avait aucune issue, aucun espoir, que ce soit pour elle ou pour moi.

Quelques semaines plus tard.

Les poches de mon manteau pleines de poudre, je me dirigeai d'un pas nonchalant vers l'entrée d'un petit appartement dissimulé dans une des ruelles de la ville. A l'intérieur, une drôle d'odeur embaumait l'espace mais je n'y prêtais aucune attention, montant les escaliers du hall d'entrée sans un regard en arrière. Je n'aimais pas ce que j'étais en train de faire mais j'y étais bien obligée. Arrivée au dernier étage, je frappai d'un rythme spécial, un code, annonçant ma présence.

« La voilà, enfin ! Entre ma jolie, entre. »

Je pénétrai dans la pièce, le cœur battant à cent à l'heure comme chaque fois que je me trouvais ici. Je détestais cet endroit. Je détestais ces quatre hommes dégueulasses qui se trouvaient devant moi et qui me toisaient avec convoitise. A tout moment, j'avais peur que l'un d'entre eux se mette à me sauter dessus. Je n'avais pas forcément peur de la violence ; la bagarre, une fois qu'on vit dans la rue, on y est forcément confronté. Mais j'avais peur d'un abus sexuel. Peur qu'on me force à faire des choses dont je n'avais vraiment pas envie. Enfin, je détestais leur trafic et le fait qu'ils m'obligent à en faire partie.
Bien sûr, j'étais rassurée d'avoir un « emploi » car je savais que je n'avais plus à craindre la famine, mais c'était tout de même une pratique que je haïssais au plus haut point. Andy avait été si heureuse de rejoindre ce cartel que je n'avais pas pu lui dire non lorsqu'elle m'avait demandé de faire équipe avec elle. Je ne pouvais pas la laisser tomber de toute façon, elle qui avait toujours été là pour moi, il était hors de question que je lui permette de foutre les pieds dans ce merdier toute seule.

Sans un mot, je sortis l'héroïne de mes poches et balançai les deux briques sur la table avant de planter mon regard dans celui du « chef », qui se faisait appeler Cobra. Il se mit à sourire et d'un signe de tête, ordonna à son gorille de me donner une liasse de billets que j'enfouis rapidement au fond de mes poches. Je tournai les talons, toujours sans rien dire, et disparus dans la pénombre du couloir. L'entretien avait duré une minute à peine. Mes pas retentissaient sur le carrelage mais ils furent vite rattrapés par la voix de Cobra, provenant de son foutu appartement.

« Et à la semaine prochaine, joli cœur ! »

La route jusqu'à notre squat était un peu longue, mais j'étais forcée d'avoir l'air naturel si je ne voulais pas me faire contrôler par la police donc il m'était impossible de me presser. Et pourtant, Dieu savait à quel point j'avais envie d'aller m'enterrer dans mon trou et de me laisser le temps de me reprendre.

« Alors, il t'a donné le compte ? »

Je m'affalai le long du mur crasseux de notre repère, un vieil hangar désaffecté excentré, puis laissai échapper un long soupir. « J'en sais rien, tiens, compte. Il devrait y avoir deux milles. ». Je lui lançai la liasse avant de fermer les yeux, tête appuyée contre le mur humide.
J'entendais Andy trier les billets, un par un. Après quelques secondes, elle lâcha enfin : « Y'a mille neuf cents cinquante balles. Cet enculé nous a tiré cinquante dollars ! Ca veut dire qu'on va devoir se serrer la ceinture quelques jours, si on veut racheter de l'héro au gros pour la revendre à Cobra. »
Je ne répondis pas, trop occupée à contenir la rage qui m'envahissait peu à peu. C'était habituel, ce genre de truc. On était vraiment des pigeons, j'en avais sincèrement ma claque.

Septembre 2015

L'argent se faisait moins rare qu'avant, mais nous étions toujours en galère, Andy et moi. Depuis quatre ans, nous faisions route ensemble. Il nous était arrivé des hauts et des bas, bien plus de bas que de haut d'ailleurs, mais elle était toujours là. Je ne sais pas ce que j'aurais fait, sans elle. Je serais probablement morte au bout de vingt-quatre heures dans le caniveau, mon cadavre passant même inaperçue auprès des passants qui nous ignoraient depuis toujours.
Aujourd'hui, j'avais économisé assez pour aller acheter un petit quelque chose. Parfois, il nous arrivait d'avoir un peu d'argent de côté et de nous faire plaisir, c'était le genre de haut qui n'arrivait que trop peu mais dont l'effet était tel qu'on frôlait l'orgasme. Ce même orgasme qui, entraîné par la joie, devenait palpable une fois qu'Andy et moi nous donnions mutuellement du plaisir. Cela n'arrivait qu'occasionnellement, tant les opportunités de s'envoyer en l'air étaient rares.

Je me trouvais devant la devanture d'une boulangerie, hésitant entre une tartelette au citron meringuée et un Paris-Brest. Après de longues minutes de réflexion, une voix de femme résonna dans mon dos. « A ta place, je prendrais le Paris-Brest. Ça cale bien. Et ça fait plaisir. » Je me retournai et vis une jeune brune d'une vingtaine d'années me toiser, l'air amical. Elle était magnifique, je me pris une véritable claque en pleine face. « Euh, merci. C'est pour mon amie, Andy... » Elle sourit. Un sourire éclatant que je n'osai lui rendre, faute d'avoir des dents aussi impeccables que les siennes. « Elle a de la chance alors, cette Andy. J'aurais aimé qu'on s'occupe de moi comme tu le fais. Les petites attentions entretiennent la flamme, ne perdez pas ça. » Mes joues virèrent au rose et une petite boule se forma dans ma gorge. « Je lui dois bien ça, elle m'aide beaucoup, tout le temps, depuis des années... Mais ce n'est pas ma petite amie, je suis célibataire. » Même si je ressentais énormément d'affection pour Andy et que ces sentiments ne demandaient qu'à évoluer, je ne m'accordais pas le droit d'avoir des pensées de ce genre. Mais au fait, depuis quand dévoilais-je ma vie privée ? D'autant plus que cette femme était une parfaite inconnue, elle n'avait pas à savoir tout cela ! Comme si elle avait pénétré mon esprit, elle me tendit la main et se présenta. « Je m'appelle Ina. Je traîne dans le coin de la fac, j'ai pas mal d'amis là-bas. Si jamais t'as envie de venir manger un bout... » Et je m'entendis répondre, contre toute attente : « Ce serait avec plaisir. »

Je n'attendis pas longtemps avant de m'aventurer du côté de l'université. Trois jours. Trois jours à penser à Ina sans cesse, à me dire qu'il ne fallait pas que je craque et puis, finalement, mon côté contradictoire me poussa à céder à la tentation. Postée à bonne distance du parvis de l'entrée, je guettai le moindre signe de son arrivée, mais elle ne se montra pas. J'avais pourtant attendu une heure d'affluence pour mettre toutes les chances de mon côté pour la revoir, mais rien n'y fit.
Déçue, je décidai de rentrer, en passant par le parc pour me changer les idées et c'est là que je la vis. Elle était entourée d'une bande de zonards, bières à la main et chiens aux pieds, qui se payaient un bon délire à voir les sourires immenses sur leurs visages. Sans gêne, je me pointai au milieu de leur groupe tel un cheveu sur la soupe.

« Hey ! Mais c'est toi ! Comment tu vas ? » Elle me serra dans ses bras, comme si on se connaissait depuis des années, ce qui me fit très plaisir. « Les mecs, je vous présente Nova ! » Ils me saluèrent chaleureusement tandis que je me demandais comme elle avait su mon prénom. Je n'avais absolument pas le souvenir de le lui avoir dit.
L'après-midi passa trop rapidement à mon goût. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi heureuse et cette sensation de joie et de sérénité me firent un bien fou.

Novembre 2015

La pluie martelait le sol mais j'en m'en foutais, j'étais quand même sortie. Il était deux heures du matin, je n'avais nulle part où aller et j'en m'en foutais aussi. J'errais dans la nuit, hantée par la nouvelle qu'Andy venait de m'annoncer. Cobra était tombé. Bien sûr, j'étais heureuse que cet enfoiré se soit fait arrêter, mais de l'autre côté cela voulait dire que nous allions crever de faim à nouveau par manque de travail. Je n'étais pas prête à revivre ça, la faim, la soif et le froid. Je m'étais même disputée avec Andy quand elle m'avait annoncé notre chômage prématuré.
J'allais devoir trouver quelque chose et vite, si je voulais passer l'hiver. Que pouvait-on bien faire dans la rue pour gagner un peu d'argent ? La plupart des gens ne nous voyaient même pas, donc impossible de faire des petits boulots genre bricolage, jardinage, enfin, ce genre de trucs. Non. Dans la rue, il n'y avait pas trente-six solutions. Soit on vendait de la drogue ou autres objets volés, soit on se vendait nous.

Adossée contre un lampadaire de la ville, j'attendais. Prête à exploser à tout moment, je priais pour que personne ne s'arrête à ma hauteur et pourtant, j'espérais tout de même avoir un client pour avoir un peu de sous. Après quelques minutes, une voiture freina et la vitre se baissa. Un homme. Putain, est-ce que ça existait les femmes qui voulaient se payer du bon temps dans ce monde ? Et en même temps, à quoi je m'attendais, hein ? Je pris mon courage à deux mains et m'approchai du véhicule. Puis, miracle.
« NOVA !!! » Ina courait vers moi, une expression indescriptible sur le visage. Elle ne se stoppa pas lorsqu'elle arriva près de moi, au contraire, elle m'agrippa le bras et poursuivit sa course de plus belle, m'entraînant avec elle.
Nous ne ralentîmes que quelques pâtés de maisons plus loin afin d'être certaines que la voiture ne nous traquerait pas. Essoufflées, je ne laissai toutefois pas le temps à Ina d'ouvrir la bouche car je me jetai dans ses bras, en larmes. « J'en peux plus, putain ! C'est pas une vie ça, j'en peux plus, je vais me foutre en l'air je te jure... » Elle caressa mes cheveux tendrement et me serra contre elle, sa chaleur corporelle pénétrant dans ma peau. « Nova, je crois que je peux t'aider. Je connais un centre, Hope. »



-



L'endroit était magnifique, paisible, dès que j'y avais mis les pieds, un sentiment de sérénité incroyable m'avait habitée. Ina ne m'avait pas menti, à peine avais-je posé les yeux sur la bâtisse que je me sentais déjà mieux. Bon, c'est vrai que j'avais une énorme boule dans l'estomac et la gorge nouée, mais il y avait de l'amélioration comparé à quelques jours plus tôt.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, j'avais tenu à y aller seule. Il était hors de question qu'Ina m'accompagne. Quant à Andy... Elle avait refusé de m'adresser la parole depuis que je lui avais dit que j'allais partir. Depuis la veille, elle faisait comme si je n'existais plus. En un sens, je pouvais comprendre car elle perdait sa meilleure amie, son pilier, son repère principal depuis cinq ans, tout comme moi d'ailleurs. On avait tant parcouru ensemble... Et voilà que je l'abandonnais pour vivre ma vie de mon côté. Bien sûr, je lui avais proposé avant tout de partir dans ce centre avec moi, mais elle s'y était opposée au plus haut point. Andy était une sacrée têtue, il était impossible de lui faire changer d'idée quand elle avait quelque chose en tête. La rue était son territoire, il lui était inconcevable pour elle de le quitter comme je le faisais en cet instant même.
Il était temps pour moi de refaire ma vie, enfin, d'essayer.

Quelques semaines plus tard.

Je m'étais bien intégrée aux autres, alors qu'il y a quelques temps encore je pensais que cela m'était impossible de me faire des amis « normaux ». Car il fallait bien l'avouer, personne n'était vraiment normal ici. Tout le monde avait son lot de problèmes et cela me rassurait de voir que plein de gens avaient été en situation d'urgence avant de se retrouver ici. J'avais hâte de m'en sortir complètement, car même si j'allais mieux, je n'étais pas encore complètement réparée. D'ailleurs, je ne savais pas tellement si j'allais l'être entièrement un jour...



_________________
Et si plus tard
on voulait connaître mes histoires, combien vaudront vraiment la peine d'être racontées ? Même si, ce soir, je suis touchée parce qu'il est tard, demain j'aurai déjà sûrement tout oublié.


Dernière édition par Nova Diaz le Ven 20 Nov - 1:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Archer
The staff of hope
avatar

Emploi/études : Dans l'administration du centre.
my heart beats : her and her.

Messages : 117
Points : 8
Date de naissance : 18/01/1987
here since : 12/11/2015
âge : 30
dispo rp : 1/2

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Lun 16 Nov - 16:27

Bienvenue miss et j'espère que tu vas vite trouver ton bonheur <3
elle a quel âge ton perso ? Comme tu as mis un pseudo à consonance hispanique ( non ?) peut être qu'on puorra mieux t'aider <3

_________________

life is not as easy as you may think
but sometimes we get surprises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angeline Parker
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Aimerait devenir prof de musique à Hope
my heart beats : En manque...

Messages : 295
Points : 2
Date de naissance : 20/02/1992
here since : 04/11/2015
âge : 25
dispo rp : Dispo

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Lun 16 Nov - 18:19

Bienvenue ! \o/

Je suis désolée par contre, je ne connais pas vraiment de célébrités un peu latines :/

Mais ta proposition de Edy Ganem est pas mal ! 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily-Rose Dickens
Ashland is my town
avatar

Emploi/études : Pâtissière au Davis Bakery
my heart beats : Moi-même, je ne le sais pas vraiment, alors bon...

Messages : 57
Points : 9
Date de naissance : 11/03/1987
here since : 15/11/2015
âge : 30
dispo rp : Bientôt les amis ;)

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Lun 16 Nov - 21:30

Contente de voir que la promo en tout genre sur FB peut attirer du monde ici ! Cool Du coup, contente de te voir ici ! 15
Si tu as des questions, n'hésite surtout pas ! Et si le lien dont je t'ai parlé en zone invité te branche toujours, faudra qu'on voit comment on met ça en place 17

Bon courage pour ta fiche ! 14

_________________
❝ Quand je te regarde, j'ai mal au bide comme devant dix mille personnes, s'il te plaît, arrête ça et prends-moi dans tes bras... ❞ (Anna Gavalda)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Mar 17 Nov - 9:37

Leo Archer a écrit:
Bienvenue miss et j'espère que tu vas vite trouver ton bonheur <3
elle a quel âge ton perso ? Comme tu as mis un pseudo à consonance hispanique ( non ?) peut être qu'on puorra mieux t'aider <3

Merci !! 21
Alors, dans ma tête elle a entre 22 & 26 ans Smile

Angeline Parker a écrit:
Bienvenue ! \o/

Je suis désolée par contre, je ne connais pas vraiment de célébrités un peu latines :/

Mais ta proposition de Edy Ganem est pas mal ! 10

Merci \o/

Aucun problème, faut dire que ça court pas les rues non plus 55 C'est dommage parce qu'elles sont tellement jolies... 20

Du coup, j'hésite entre Edy Ganem qui collerait parfaitement au rôle, & Freida Pinto qui n'a pas d'origines latines mais indiennes... Donc j'suis perdue, un peu 66 Si quelqu'un a une préférence, qu'il me fasse signe 22

Lily-Rose Dickens a écrit:
Contente de voir que la promo en tout genre sur FB peut attirer du monde ici ! Cool Du coup, contente de te voir ici ! 15
Si tu as des questions, n'hésite surtout pas ! Et si le lien dont je t'ai parlé en zone invité te branche toujours, faudra qu'on voit comment on met ça en place 17

Bon courage pour ta fiche ! 14

Ne jamais négliger le pouvoir des réseaux sociaux héhé ! 18

Oui oui oui, le lien m'intéresse fortement, je finis ma fiche & on pourra en discuter en Mp What a Face


EDIT : Finalement j'ai opté pour Cara, elle a LE truc qui m'a fait craquer & elle peut très bien passer pour une originaire du Brésil ou un pays comme ça 17
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie Williams
Ashland is my town
avatar

Emploi/études : wedding planner
my heart beats : l'autre débile.

Messages : 208
Points : 8
Date de naissance : 18/01/1987
here since : 25/09/2015
âge : 30
dispo rp : yeah.

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Ven 20 Nov - 2:46

On s'occupe de toi au plus vite miss ^^

_________________
i'm not sure you're good for me
let's try anyway and let's see how it goes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Ven 20 Nov - 11:34

Merci 14

_________________
Et si plus tard
on voulait connaître mes histoires, combien vaudront vraiment la peine d'être racontées ? Même si, ce soir, je suis touchée parce qu'il est tard, demain j'aurai déjà sûrement tout oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Osborne
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Ancien ébéniste qui tente de se reconstruire
my heart beats : Ca te regarde pas !

Messages : 186
Points : 2
here since : 25/09/2015

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Ven 20 Nov - 12:28


   
bienvenue sur dgh
   tu es validé, c'est parti kiki
   

   Et voilà, t'as réussi, t'as fini ta fiche. A présent que t'es validé, c'est parti pour organiser tout ça ! Pour bien démarrer sur le fo, suis ces petites indications et hop ! Déjà, pour être pleinement validé, recense-toi, ainsi que ton compte. Et n'oublie pas non plus de terminer de remplir ton profil ;)

   Ensuite tu peux lire le fonctionnement des logements & ajout de lieux et n’hésite pas à te créer un téléphone ou lancer un courrier. Pour te lier aux autres ou commencer à rp, il te faudra poster ton journal de ton personnage et le recenser dans ce listing mais n'hésites pas à proposer une idée ou poster une recherche ICI.

   Si tu veux des amis/amants/voisins/le facteur/, n'hésite pas à poster ce que tu souhaites ICI ou à proposer un lien ou plusieurs que tu cherches par ICI. Pense à jeter un œil aux points par là, afin de savoir comment cela fonctionne.

   Et bien sur pour que notre petit forum grandisse n'hésites pas à faire de la pub pour nous ♥.

   Pour éviter les mp intempestifs nous annonçons les nouvelles PAR ICI, merci de cliquer sur "surveiller le sujet" afin d'être au courant.  Tu as tout fait ? Alors vas y fonce, et amuse toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   Ven 20 Nov - 15:25

Merciiii! 14 Je vais faire de l'ordre tout de suite & après, c'est parti pour rp ! :D

_________________
Et si plus tard
on voulait connaître mes histoires, combien vaudront vraiment la peine d'être racontées ? Même si, ce soir, je suis touchée parce qu'il est tard, demain j'aurai déjà sûrement tout oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Cara Delevingne) Born to be a larve.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Cara Delevingne) Born to be a larve.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lies are made to be discovered ₪ Lera & Jacek
» ✐ Le voisin du dessus
» ✐ L'avatar de MVDD
» ★ BABY | une fleur qui croît en enfer.
» j'suis au plus bas, s'il te plait, reviens. avant que je parte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't give up hope ™  :: 
MEET & GREET
 :: Tes papiers ! :: Enfin parmi nous !
-
Sauter vers: