Partagez | 
 

 « Effleurer un cheval, c'est raviver la flamme qui nous anime. » ft. Jarvis Broome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: « Effleurer un cheval, c'est raviver la flamme qui nous anime. » ft. Jarvis Broome   Jeu 26 Nov - 0:30

Malgré le magnifique soleil que nous avions aujourd'hui, la fraîcheur hivernale se faisait sentir. Le mois de Novembre était, autrefois, l'un des trois mois de l'année que je redoutais le plus et pourtant, l'hiver était ma saison préférée. J'adorais voir ce soleil sans chaleur, figé dans le ciel bleu, et sentir l'air frais sur mes joues, bien emmitouflée dans mon manteau.
Pour une fois, j'avais du temps libre. Je n'étais ni obligée d'aller voir mon psy, ni d'aller à cette activité de théâtre dans laquelle je m''étais inscrite par défaut. J'avais choisi d'exploiter ce temps afin de faire un peu le point sur moi-même. Je m'étais enfin décidée à avancer, il ne servait à rien de s'accrocher à mes histoires passées si je voulais aller de l'avant. Et puis, quoi de mieux qu'une petite balade dans les bois, immergée dans le silence naturel des arbres pour profiter de cette solitude inespérée ?

Je marchais à présent depuis une dizaine de minutes, m'enfonçant dans les profondeurs de la forêt un peu plus à chaque pas. Bon, il fallait que je me mette à réfléchir sérieusement. Avais-je fait un bon choix en venant ici ? D'un côté, j'étais en train de me ressaisir, ce qui était exactement ce dont j'avais besoin, et de l'autre côté, j'étais seule. J'avais salement abandonné Andy à son triste sort sans même un regard en arrière. Je ne pouvais faire autrement que me considérer comme une putain d'égoïste, mais en même temps, elle n'avait qu'à venir avec moi ! J'avais beau retourner la question dans tous les sens possibles et imaginables, je n'arrivais pas à trouver la réponse à « Pourquoi avait-elle décidé de rester dans la rue ? » Je connaissais bien Andy, je savais pertinemment qu'elle n'aimait pas accepter l'aide qu'on lui proposait si elle estimait que c'était choisir la facilité. Mais tout de même, il en allait de sa survie, bon Dieu !
Énervée par ces pensées négatives, je shootais machinalement dans une petite branche, tombée sur le sentier. Si seulement j'avais pu éloigner mes problèmes de la même façon, d'un simple coup de pied...
Soudain, j'entendis du bruit derrière moi, pas très loin.

« C'est pas vrai... »

Même ici, dans l'endroit le plus paumé de la forêt, il fallait que quelqu'un vienne me faire chier. Un son sourd et régulier résonna entre les troncs d'arbres et la bulle de mon introspection solitaire éclata en un crissement de feuille. Ce n'était pas une démarche humaine. C'était autre chose. Un animal, peut-être. Mon cœur se mit à battre plus rapidement, faute de savoir à quoi j'avais affaire. Un sentiment de soulagement s'empara de tout mon être lorsque je vis un magnifique cheval isabelle surgir d'entre les arbres, cavalier sur son dos.

« Vous m'avez fait peur... »

Je tentais toutefois de masquer ladite peur, par habitude de ne rien laisser paraître. C'était absurde puisque je venais de lui la lui avouer, mais bon...
Je détaillai l'homme qui se trouvait sur le dos du cheval. La trentaine, l'air calme. Pas de quoi s'alarmer. Et puis, s'il était là, c'est qu'il devait être du centre alors je n'avais aucune raison de m'inquiéter. Du moins, j'essayais de m'en persuader.

_________________
Et si plus tard
on voulait connaître mes histoires, combien vaudront vraiment la peine d'être racontées ? Même si, ce soir, je suis touchée parce qu'il est tard, demain j'aurai déjà sûrement tout oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvis Broome
give me your hand
avatar

Emploi/études : employé au centre
my heart beats : it just started beating again..

Messages : 29
Points : 0
here since : 06/11/2015
dispo rp : yep

MessageSujet: Re: « Effleurer un cheval, c'est raviver la flamme qui nous anime. » ft. Jarvis Broome   Lun 30 Nov - 3:08



Il y a un petit vent frais, novembre va bientôt tirer sa révérence et malgré ce soleil de presque hiver, il ne fait pas bien chaud. Tu as raccompagné le vétérinaire qui était venu s’assurer que le petit poulain né la semaine passée était en bonne santé, et tu décides de profiter de cette petite heure de creux avant la prochaine activité prévue avec les pensionnaires du centre pour aller te balader en forêt. Ces sentiers tapissés de feuilles mortes sont parfaits pour le passage des chevaux, la lumière est belle à travers les branches dénudées et ce silence, il est rassérénant, seulement ponctué par les bruits de ta monture.
Tu t’offres un petit galop paisible dans ce chemin qui file droit, une allure maîtrisée, tranquille.

Les mains dans les poches de ton jean, tu t’étais approché des écuries, sans vraiment y avoir réfléchi, sans vraiment savoir pourquoi ni ce que tu espérais y trouver. Il y avait une activité musique qui aurait pu t’intéresser mais cet après midi là, tu te sentais d’humeur à rester dehors, et surtout à rester seul. Tu t’es approché de l’enclos, les bras croisés sur cette barrière faite de rondins de bois, traçant dans le sable, de ton talon, un arc en ciel sans couleurs.

Tu te souviens de son visage, de son air détaché et faussement désinvolte, l’air de ne pas t’avoir remarqué lorsqu’il est entré avec un autre cheval. Tu t’étais demandé, en voyant la couverture qu’il avait sur le dos, si ces animaux dont tu ne savais rien, ressentaient eux aussi le froid. Puis tu t’es moqué de ta propre bêtise, de cette question idiote.
Rien ne t’avait prédestiné à t’intéresser aux chevaux, tu n’aurais jamais imaginé que tu deviendrais un cavalier et que ce sport serait la clé de ta rédemption, toi qui lui avais presque ri au nez lorsqu’il avait évoqué le pouvoir étrange, un peu mystique même, de ces animaux puissants et symboles de liberté.
Ralentissant la cadence, tu prends le chemin de cette clairière, ce havre de paix, cet îlot de tranquillité où tu avais à tout jamais enterré le jeune garçon un peu gauche qui ne savait pas s’y prendre avec les filles ; ce repaire où tu l’avais emmenée, où elle s’était offerte à toi.
Des années plus tard, le souvenir flotte encore dans ta mémoire et tu es surpris d’y trouver quelqu’un, dans ce petit bout de forêt baigné de lumière. Tu perçois sa surprise, tu la partages. – Vous m’avez fait peur. Tu arrêtes ta monture et mets pied à terre. – Je suis désolé. Lances-tu, posant sur elle ce regard doux qui te caractérise. – C’est un endroit idéal pour se vider la tête. Déclares-tu pour briser un peu la glace.


désolée pour le retard 23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Diaz
Save me from myself
avatar

Emploi/études : Glandeuse professionnelle.
Messages : 227
Points : 3
Date de naissance : 16/07/1993
here since : 16/11/2015
âge : 24

MessageSujet: Re: « Effleurer un cheval, c'est raviver la flamme qui nous anime. » ft. Jarvis Broome   Sam 5 Déc - 18:55

Je ne m'étais pas attendue à voir un cheval dans le coin, encore moins monté par un cavalier. En même temps, l'endroit était calme, je ne devais pas être la seule à apprécier cette solitude et jouir du silence naturel qui régnait ici. Les autres pensionnaires ou intervenants du centre étaient probablement en quête de plénitude eux aussi et rien ne les empêchait d'agir comme moi et de venir se vider la tête dans les bois. J'aurais dû m'y attendre et pourtant, cela m'attristait. Adieu, réflexions et autres pensées solitaires !

« Je suis désolé. C’est un endroit idéal pour se vider la tête. »

Tiens tiens, c'était justement ce à quoi j'étais en train de penser, au mot près.

« Oui, c'est le meilleur endroit que j'ai trouvé pour ne pas être dérangée. »

Il avait l'air sympa, mais mon instinct primaire revint au galop, m'indiquant que les apparences étaient souvent trompeuses. Je le toisai un instant afin de juger s'il était digne ou non de confiance. Il en avait l'air, et pourtant, je n'avais pas pu m'empêcher de lui lancer cette petite pique, comme si j'avais voulu qu'il passe son chemin sans me voir.
Je n'avais pas envie qu'il pense que j'étais une connasse, on ne se connaissait pas du tout et il était temps que le regard des autres change sur moi. Ce n'était pas dans mes habitudes, d'ordinaire, je m'en foutais du regard d'autrui, mais pas cette fois.

« Je veux dire, ça doit être la même chose pour toi... »

Je m'embrouillais, donc je changeai de sujet rapidement. En m'approchant un peu de la monture de mon interlocuteur, je tendis la main doucement vers sa bouche. Je n'avais jamais eu l'occasion de toucher un cheval. Nous vivions en ville avec mes parents et une fois dans la rue, ce n'était pas le genre d'animal que l'on croisait sur les trottoirs.
Je n'avais pas peur, contrairement à ce qu'on aurait pu croire. Justement, j'étais attirée vers cette bête, si calme et si majestueuse.

« Il est magnifique... Il est à toi ? Comment il s'appelle ? »

Je ne pouvais détacher mon regard de l'équidé, j'étais littéralement obnubilée par lui, oubliant presque la présence de son cavalier. Son cavalier, qui, d'ailleurs, était toujours planté là, à côté de sa monture.

« Pardon, je suis distraite. C'est la première fois que j'en vois un en vrai, enfin, d'aussi près en tout cas. Je peux même le toucher... C'est incroyable. » Mon attention se reporta sur l'homme. « Je m'appelle Nova, au fait. Et toi ? »

Je le tutoyais, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Ce n'était en aucun cas un manque de respect, mais j'avais pris l'habitude à force de vivre avec d'autres gens paumés comme moi dans la rue. Nous étions tous égaux, il n'y avait personne de mieux que personne.


Spoiler:
 

_________________
Et si plus tard
on voulait connaître mes histoires, combien vaudront vraiment la peine d'être racontées ? Même si, ce soir, je suis touchée parce qu'il est tard, demain j'aurai déjà sûrement tout oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Effleurer un cheval, c'est raviver la flamme qui nous anime. » ft. Jarvis Broome   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Effleurer un cheval, c'est raviver la flamme qui nous anime. » ft. Jarvis Broome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raviver la flamme mais comment???
» Seigneur bretonien sur cheval d'Archaon.
» Petit cheval a bascule!
» Raviver les couleurs
» le prêtre a cheval?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't give up hope ™  :: 
mount ashland
 :: Hope Center :: Sur la propriété et autour :: Forêt & clairière
-
Sauter vers: